Diaporama Nous Contacter Espace élu

Partenariats

Pôle touristique Sud Corse

Publié le 26 juin 2009


La richesse du territoire Sud Corse repose sur la complémentarité mer-montagne. Il en résulte la nécessité de faire fonctionner en réseau les structures touristiques publiques.
Le regroupement des moyens et des actions est porteur de synergies et permet d’organiser l’accueil et l’information à l’échelle d’un territoire plus vaste, de mieux répondre à la demande des clientèles, de réaliser des économies de moyens, de mettre en marché une offre touristique variée et cohérente, de favoriser la commercialisation de produits touristiques, d’optimiser et de pérenniser les structures touristiques du territoire.

Dynamique mer-montagnewww.destination-sudcorse.com

La CCAR a donc constitué, dès 1997, avec ses voisins littoraux, un Pôle touristique Sud Corse dont l’objectif premier était d’associer un territoire de montagne et un territoire littoral dans une démarche de développement commune. Ce fut la première tentative, opérationnelle et réussie, de dynamique territoriale mer-montagne en Corse.
Par la suite, le Pôle touristique a voulu s’inscrire dans une vision d’aménagement du territoire qui a été traduite, en 2001, par une charte de développement touristique mer-montagne du territoire Sud Corse.
Cette forme d’organisation territoriale du tourisme est donc née d’une démarche ascendante, et ne constitue pas une structure supplémentaire, puisqu’elle fonctionne dans une logique conventionnelle entre les différents partenaires (associations, socio-professionnels, offices de tourisme, privés, intercommunalités…).

Coordination des actions

Le but du Pôle touristique Sud Corse est de dynamiser l’ensemble du dispositif local et de promouvoir les différentes filières d’activités. Le Pôle est maître d’ouvrage mais pas forcément maître d’oeuvre. Ce n’est pas directement un acteur, mais c’est un vecteur de développement. Il constitue le pôle d’organisation d’une cohérence, avec la discussion des différents projets au sein du Pôle touristique, puis avec l’Agence du Tourisme pour la Corse (ATC) afin de choisir les projets qui seront financés en partie.
Le pôle définit sa stratégie de développement en fonction des axes de développement et des orientations définis par l’ATC.

Informer

Les 3 premières années de vie du Pôle touristique Sud Corse ont permis de conforter le partenariat autour d’un projet marketing fédérateur, avec la mise en place d’une brochure d’appel comportant un carnet d’hébergement et d’un guide pratique du territoire. Ces éditions évoluent au fil des années et des acteurs. Les documents d’édition communs ont pour but de fédérer les adhésions des professionnels du territoire.
Le Pôle touristique Sud Corse regroupe donc les offices de tourisme de Porto Vecchio, la CCAR, les syndicats d’initiative de Lecci et Sainte Lucie de Porto Vecchio. Les offices de Solenzara et de Bonifacio y sont associés pour la mise en oeuvre de la promotion.

Les objectifs du Pôle touristique

  • Présenter le territoire Sud Corse ;
  • Sensibiliser la clientèle des différentes régions où se déroulent les opérations de promotion sur la richesse de l’offre touristique “Destination Sud corse” : diversité des hébergements, des activités de loisirs, complémentarité mer-montagne, patrimoine culturel, patrimoine bâti, environnement…
  • Informer sur les moyens d’accès à la destination Sud Corse, et notamment des lignes aériennes à destination de l’aéroport de Figari Sud Corse et des lignes maritimes à destination du port de commerce et des ports de plaisance de Porto Vecchio ;
  • Communiquer sur les thématiques mises en place par le Pôle touristique Sud Corse : “le Sud Corse, un paradis d’activités”, la Route des Sens Authentiques Sud Corse, mise en place en partenariat avec le CREPAC, l’événement des Mosaïcales du rire…
  • Faire connaître le Pôle touristique Sud Corse auprès des visiteurs, des professionnels, de la presse, des organisateurs et autres exposants…

Le fonctionnement du Pôle touristique

La structure anime à l’intérieur du réseau où chacun conserve son identité et son autonomie. Elle devient un véritable instrument de coordination et de travail.
Il existe ainsi un comité de pôle : il est constitué de 4 représentants désignés par chaque structure partenaire : 2 titulaires (1 socio-professionnel et 1 élu) et de 2 suppléants.
Il se réunit au minimum 4 fois par an dans un secteur différent pour décider des actions à mener, suivre celles en cours et contrôler les opérations définies dans chaque convention.

‹‹ Retour