Diaporama Nous Contacter Espace élu

Actualité

[COVID-19] Mission N°2 – Garde exceptionnelle d’enfants

Publiée le 24 mars 2020

En cette période de crise sanitaire, il est essentiel que les citoyens qui ont la nécessité de poursuivre leurs activités professionnelles, et en particulier les personnels soignants et les personnels éducatifs qui sont en première ligne, puissent être aidés dans leur quotidien. La mobilisation des structures telles que les écoles pour les soignants doivent permettre au plus d’enfants possible d’être accueillis.  Dans les structures de l’Aide Sociale à l’Enfance (foyer ou maison d’enfants à caractère social MECS), le suivi de la scolarité des enfants doit pouvoir être assuré.

Description de la mission et règles à appliquer impérativement

Je me rends dans une structure proche de chez moi (école ou maison d’enfants à caractère social) et participe à :

  • animer des séquences avec les enfants notamment de cours et de soutien scolaire ;
  • appuyer les enseignants, animateurs, éducateurs volontaires dans leurs activités.

Lorsque je m’engage à garder des enfants plusieurs jours, je garde les mêmes enfants afin de limiter les risques de diffusion du virus.

Cette mission n’est accessible qu’aux personnes qui ne sont pas désignées comme fragiles vis-à-vis du Covid-19 (personnes de plus de 70 ans, femmes enceintes, personnes souffrant d’une insuffisance rénale chronique dialysée, d’une insuffisance cardiaque grave, d’une cir-rhose au stade B, d’une pathologie chronique respiratoire, d’une obésité morbide, les diabé-tiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications et les personnes immunodéprimées).

Pour me rendre sur site, je me munis de mon autorisation de déplacement et j’évite d’emprunter les transports en commun pendant les périodes d’affluence. Sur place, je res-pecte les règles de sécurité et les gestes barrières afin de me protéger et de protéger les autres (lavage réguliers des mains, éternuer dans son coude, rester à 1m des autres per-sonnes, etc.). Le port d’un masque n’est pas nécessaire et le port de gants est à proscrire. Au moindre doute d’infection, je ne me mobilise pas et je reste chez moi.
 

D'AUTRES ACTIONS SONT AUSSI PROPOSÉES

‹‹ Retour